Photovoltaïque

Les énergies renouvelables telles que le photovoltaïque gagnent du terrain. Pour les modules cristallins comme pour les modules solaires à couche mince, un facteur déterminant est la longévité de l'installation qui doit présenter un rendement élevé tout en affichant une réduction des coûts. Les technologies à couches minces montrent des avantages en termes de coûts en raison des plus faibles quantités de matériaux et d'énergie utilisées pour la production des modules. Les modules à couche mince se sont entre-temps installés sur le marché et sont produits avec des niveaux de rendement acceptables.

Au cours de la production des cellules en couche mince, de plus en plus de colles conductrices DELO sont utilisées à la place du brasage comme technique d'assemblage. De plus, les colles interviennent dans le procédé de production de cellules solaires en silicium traditionnelles : lors du découpage en tranches, les blocs de silicium sont collés avec des colles DELO, puis sciés en plaquettes et ensuite séparés de la plaque de support sans création de résidus.

Exemples d'application

Colles pour sciage des waffers

La pression croissante exercée sur les coûts du marché du photovoltaïque conduit à l'optimisation permanente des processus de fabrication. Les masses RM (ReMovables) bicomposantes de DELO sont parfaitement adaptées aux exigences du procédé de découpage en tranches et permettent ainsi d'obtenir des débits élevés : pour préparer le procédé de sciage, la plaque de montage, la plaque ou le support de perte et les blocs de silicium sont collés et fixés.

Connexion des cellules à couche mince

Les colles conductrices permettent de connecter avec précaution les cellules à couche mince et présentent de nombreux avantages par rapport aux procédés de brasage et de soudage par ultrasons. La température de polymérisation des colles s'élève à + 150 °C maximum, elle est nettement inférieure à celle du brasage.

Contact